Espresso the game:
quand le print rencontre
le numérique

L’ère est au numérique, mais ce n’est pas pour autan qu’il faut laisser tomber le papier. Dans ce projet le but était de réconcilier les deux médias, à travers une application. Quand j’ai appris que les nouvelles générations de tablettes pouvait détecter le papier (et même les différencier !), j’ai décidé de réaliser un mini-jeu ainsi qu’un dispositif permettant d’associer papier et écran.

C’est de là qu’est né Espresso the game.

L’histoire est simple : Nestor, un manutentionnaire, est appelé pour réparer une machine à café dans un bureau. Mais lorsqu’il commence son travail, la machine le fait rétrécir et l’avale ! Par une série d’énigmes et de mini-jeux, Nestor va devoir emprunter le bon chemin pour sortir de la machine, sans se faire brûler par le café bouillant, et sans être mangé par les bestioles qui errent dans les fins fonds de la machine.

Pour jouer à Espresso, il faut d’abord acheter le magazine en librairie. Dans celui-ci, il y a plusieurs vignettes à découper, ainsi qu’une coque pour tablette. Cette coque a des anneaux sur les côtés opposés, qui permettent de disposer les vignettes à différents endroits de l’écran, tout en les faisant tenir. Une fois l’application Espresso installée, la tablette reconnait chaque vignettes comme un objet différent. Le joueur va les utiliser dans les différents mini-jeux pour pouvoir gagner et avancer dans la partie.

 

Si vous désirez en apprendre plus sur le sujet, je vous conseil d’aller jeter un coup d’oeil sur le site de Volumique, qui propose beaucoup de jeux différents (surtout pour enfants) alliant papier et écran.